Les 5 meilleurs isolants pour une isolation de toiture réussie

Nouveautés
Views: 332

Étant donné que la toiture est la partie la plus élevée de la maison, et est même considérée comme un cinquième mur de celle-ci, elle mérite une attention particulière en matière d’isolation. Cela est nécessaire pour profiter d’un bon confort thermique chez soi tout au long de l’année. Il ne faut pas en effet oublier que le toit et les combles sont responsables d’un tiers des déperditions thermiques. Pour isoler cette partie de l’habitat comme il se doit, il est crucial de se servir des meilleurs isolants du marché. Voici une liste non exhaustive des matériaux les plus prisés du moment.

Les laines minérales

Pour mener à bien l’isolation toiture  de sa maison, les laines minérales constituent une bonne option à privilégier en termes d’isolant. Elles présentent en effet pas mal d’atouts bien captivants. Il faut savoir qu’il existe deux types de laines minérales, à savoir la laine de verre et la laine de roche. Chacun de ces matériaux est issu de matières premières naturelles. Pour le premier, il est obtenu à partir de verre recyclé et de sable. On a affaire à un matériau à la fois léger, très élastique et affichant un excellent rapport qualité/prix.

La laine de roche, quant à elle, est fabriquée à partir de coke, un composé minéral dérivé du charbon, de basalte et de fondants. Comme la laine de verre, elle se révèle légère, mais aussi peu encombrante et naturellement résistante au feu. Le principal avantage de ces deux laines minérales, c’est qu’elles ne risquent pas de s’altérer avec le temps, mais pas que. En plus de résister au feu, elles ne dégagent pas non plus de fumée toxique en cas de contact avec le feu. Elles n’absorbent pas enfin l’humidité ambiante.

La laine de chanvre

Étant une laine végétale, la laine de chanvre bénéficie de qualités isolantes similaires à celles de la laine de roche et de la laine de verre. Elle est donc aussi idéale pour l’isolation toiture. Il faut savoir que ce matériau naturel est obtenu à partir de la chènevotte. C’est la partie fibreuse de la plante du chanvre. Pour en produire, les fibres de cette dernière sont alors associées à des fibres de polyester après qu’elles aient subi un défibrage mécanique. Comme les laines minérales, ce matériau a de même un certain nombre de points forts.

Il s’agit tout d’abord d’un très bon isolant thermique et phonique. En plus d’être un bon déphasage, il est d’ailleurs considéré comme étant un régulateur de l’hygrométrie. N’étant pas irritant, il ne présente aucun risque d’allergène. La laine de chanvre a en outre l’avantage d’être facile à poser, d’avoir une très bonne tenue dans le temps et d’être naturellement imputrescible. Elle est enfin recyclable et écologique, mais aussi antibactérienne, antifongique et résistante aux rongeurs et aux insectes.

La laine de mouton

Ici, on a plutôt affaire à une laine animale. La laine de mouton, bien qu’elle soit plus connue pour son usage dans le milieu du textile, constitue également un bon matériau pour isoler sa toiture. Comme son nom le laisse entendre, elle est issue de la tonte des moutons. Il s’agit ainsi d’un isolant naturel. Pour en fabriquer, on lave la laine à plusieurs reprises afin d’éliminer les fortes odeurs. Celle-ci est ensuite ignifugée. Cette opération est nécessaire pour la rendre ultra résistante au feu. C’est même l’une des particularités qui font la réputation de cette matière.

Après cette étape, cette dernière subit un traitement contre les mites. On se sert pour cela de produits non toxiques pour les humains. Pour achever sa préparation, cet isolant est enfin séché par compression. Outre le fait qu’elle est résistante au feu, cette laine animale a de même l’avantage d’offrir de très bonnes performances isolantes phoniques et thermiques. En étant un isolant naturel sain, elle est d’ailleurs très peu polluante, et ne présente donc aucun risque pour la santé. Elle est enfin légère, facile à poser et peut réguler l’humidité de l’air.

La mousse polyuréthane

Dès qu’on parle d’isolation toiture, la mousse polyuréthane fait de même partie des matières isolantes qui viennent en premier à l’esprit. Ses alvéoles sont les principaux éléments qui font la particularité de cet isolant. Il s’agit de petites cellules enfermant un gaz qui conduit peu la chaleur. C’est donc pour cela que cette mousse est considérée par beaucoup comme étant un isolant alvéolaire. Grâce à cette caractéristique, elle se révèle efficace en termes d’isolation thermique. Elle propose ainsi une conductivité thermique allant de 0,022 à 0,028 W/mK, ce qui montre qu’il y a peu de pertes de chaleur.

Par rapport aux autres matériaux cités précédemment, la mousse polyuréthane n’a pas non plus à rougir en matière de points forts. Son premier avantage est alors sa légèreté. On n’aura de ce fait aucun mal à la manipuler. Elle est aussi connue pour sa grande souplesse. Grâce à cet atout, elle réagit bien dans les parties de l’habitat où il y a souvent de fortes sollicitations mécaniques. Si elle est projetée, cette mousse est enfin très intéressante pour isoler les parties du toit qui sont difficiles d’accès.

Le polystyrène extrudé

Bien qu’il soit moins utilisé dans le domaine de l’isolation du toit par rapport aux autres isolants cités précédemment, le polystyrène extrudé a tout de même aussi son mot à dire en termes d’avantages. Souvent de couleur bleue, ce matériau se présente en général sous forme de mousse plastique rigide. Il est donc proposé en plaques de faible épaisseur. Pour le poser, on se sert de la technique du collage à l’aide d’un mortier colle. Mais on peut également recourir à la méthode de fixation par des chevilles ou encore par positionnement entre des rails.

Comme atouts, le polystyrène extrudé est ainsi tout d’abord un excellent isolant thermique. Malgré sa faible épaisseur, il se révèle quand même bien étanche à l’air. En matière de performance thermique, il affiche alors une conductivité thermique entre 0,029 et 0,037 W/mK. Il s’avère de même très résistant à la compression et non moins à l’humidité. Grâce à sa robustesse, le polystyrène extrudé peut en outre supporter des conditions météorologiques extrêmes. Bon marché, il constitue enfin un matériau économique.

You May Also Like

Lors de votre prochain voyage, choisissez Bordeaux !
Les îles à découvrir en bateau en France

Author

Must Read

Aucun résultat.

Menu